Analyse énergétique, points acupuncture, iridologie, naturopathie

C'est une méthode de traitement basée sur l'aspect biophysique du vivant.

On étudie le vivant sous l'angle de la biophysique et non plus sous l'angle de la biochimie.
La médecine quantique ouvre de grandes perspectives d'avenir aussi bien au niveau diagnostic que thérapeutique car elle s'intéresse aux processus biophysiques à l'origine même du fonctionnement biochimique de la cellule.
Les techniques de biorésonance utilisées en médecine quantique permettent de tester la plupart des polluants chimiques environnementaux et la réaction de certaines personnes face aux pollutions électromagnétiques.
Ces mêmes techniques peuvent repérer les informations perturbantes issues des virus, des bactéries, des parasites et des champignons mais aussi analyser la pertinence de certains compléments alimentaires ou de neutraliser les effets secondaires de certains remèdes allopathiques (médicaments).
Les techniques de biorésonance employée en médecine quantique permettent non seulement de tester mais également de corriger les signaux déformés issus du patient comme le ferait un oscilloscope branché sur un circuit électrique.
La biorésonnance permet aussi un diagnostic énergétique en évaluant les différents méridiens d'acupuncture par des mesures de conductivité électrique cutanées, en évaluant sur la base de l'iridologie, mais elle permet également de sélectionner les apports thérapeutiques complémentaires les plus appropriés comme le choix de certains compléments alimentaires spécifiques.
Il est possible entre autres, avec l'appareil de traiter le sang du patient afin d'activer de manière importante les processus de détoxination et de détoxification. Le rétablissement d'un sang « dextrogyre » au terme d'un traitement sera le signe d'une amélioration de fond.

  • Schéma de fonctionnement du système
Le patient est relié à l'appareil par des électrodes d'entrées et des électrodes de sorties sur un casque. Les signaux sont captés et traités ensuite par un procédé électronique. En effet un filtre va permettre de différencier les ondes physiologiques, des ondes pathologiques distordues.
Les premières seront rendues à l'individu traité légèrement amplifiées afin de « booster » les mécanismes physiologiques. Les secondes seront inversées en phase avec une amplification importante afin d'amortir les informations déformées, voir les supprimées.
Les cellules en dysfonctionnement reçoivent ainsi des informations correctes sans parasitage permettant, si l'effet de masse est suffisant, de rétablir un langage cellulaire physiologique et de pouvoir ainsi vous mettre dans une situation optimale pour dénouer des blocages énergétiques à l'origine de certaines pathologies.

Avant tout traitement avancé, il est nécessaire de mettre en évidence et de traiter les « barrages » énergétiques que peuvent constituer :
1. les cicatrices internes ou externes
2. les champs perturbateurs dentaires (foyers, prothèses, …)
3. les lésions ostéopathiques
4. les problèmes de voûte plantaire
5. les pollutions électromagnétiques et les influences géopathogènes


  • Le principe de résonance sur quoi repose le concept de médecine quantique :

La cellule fonctionne comme un émetteur/récepteur.
Un rappel sur les propriétés d'un circuit oscillant :
Lorsqu'un circuit oscillant est mis sous tension électrique (commutateur position gauche comme indiqué sur le schéma), le condensateur se charge. Lorsque le commutateur est en position droite (hors tension) alors il se décharge en donnant naissance à un courant électrique qui va osciller avec une fréquence propre pouvant être calculée.
Si le circuit est soumis à un spectre d'ondes électromagnétiques, il va rentrer en résonance avec l'une de ces ondes ayant la même fréquence que la fréquence propre du circuit oscillant. Il résonnera également avec des ondes voisines mais avec une intensité bien plus faible (dépendra de la qualité du résonateur). C'est le principe de la radio-diffusion !
Les intensités de champs entrant en jeu dans les phénomènes de résonances peuvent être extrêmements faibles surtout si les ondes produites sont en concordance de phases (laser) et si la qualité du résonateur est importante comme c'est le cas chez les êtres vivants.
Ces ondes peuvent véhiculer des informations. On parle alors de signaux. Ces informations correspondent aux différentes modulations (fréquences et amplitudes) des ondes porteuses captées par les circuits oscillants. Il en va de même dans le fonctionnement des systèmes biologiques ou certaines structures endo-cellulaires (ADN, membranes, centrioles, …) font office d'oscillateurs (émetteurs et recepteurs)





Copyright © 2007. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSHélène Michaud Médium et Guérisseur